Votre argent ne « dort » pas à la banque, il fond


La raison cachée pour laquelle vous DEVEZ investir

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Chère lectrice, cher lecteur,

Quand j’ai commencé à investir, je n’avais qu’une idée en tête : aider mes proches à s’y mettre aussi.  

Pour moi, il n’y avait que des bonnes raisons :

  • Pour faire travailler mon argent,
  • Pour éviter que l’État ne me prenne tout
  • Pour préparer ma retraite
  • Pour augmenter mon niveau de vie, me faire plaisir et me sentir à l’abri
  • Pour me construire un patrimoine et le transmettre à mes enfants

Le problème, c’est que quand j’en parlais à mon entourage…

J’étais tellement excité que j’oubliais l’essentiel : leur expliquer pourquoi en n’investissant pas, ils devenaient un peu plus pauvres chaque jour qui passe.

C’est la raison de mon message : je vais vous expliquer concrètement ce que l’investissement peut changer dans votre vie.

Et pourquoi vous avez tout intérêt à vous y mettre.

« Investir », ça veut dire quoi ?

Tous les mois, une somme d’argent tombe sur votre compte.

Cela peut être votre salaire, votre retraite, votre chômage… Peu importe.

Avec cet argent, vous réglez vos charges fixes : le loyer ou le crédit de la maison, le chauffage, l’eau, l’électricité, bref : ce qui est indispensable.

Ensuite il y a les dépenses courantes : les courses, l’essence pour la voiture, quelques activités… tout ce qui fait votre vie quotidienne.

Avec ce qui reste, vous avez le choix :

  • Vous pouvez le dépenser (loisirs, matériel, activités)
  • Vous pouvez l’épargner (en cas de coup dur, ou pour préparer les vacances)
  • Ou vous pouvez l’investir

L’investir, cela veut dire le placer quelque part où il va vous rapporter de l’argent.

Par exemple, votre banquier vous incitera probablement à ouvrir un livret A.

Le livret A est un produit bancaire d’épargne, c’est-à-dire qui sert à recevoir l’argent dont vous ne vous servez pas.

Les banquiers vont le faire travailler pour vous, et vous versent un taux d’intérêt.

Depuis février 2020, le taux du livret A est de 0,5% par an.

En clair : si vous mettez 100€ sur votre livret A, à la fin de l’année vous aurez 100€ et 50 centimes sur ce livret. Il n’y a pas de surprise.

Les produits d’épargne bancaire offrent des taux allant (en gros) de 0,5 à 1,5%. Et très régulièrement, ces taux diminuent…

En clair, quand vous épargnez (Livret A, livret développement durable, PEL…), vous êtes déjà en train d’investir.

Car votre argent travaille pour vous, et vous rapporte plus que ce que vous avez mis.

Mais ces taux d’intérêt sont ridicules, et surtout, ils sont inférieurs à l’inflation.

Inflation : vous êtes assis sur un glaçon

L’inflation, c’est quand la monnaie vaut moins qu’avant.

Quand elle vous permet d’acheter moins qu’avant.

Il y a plusieurs causes à l’inflation : augmentation de la masse monétaire, des coûts de production, de la demande par rapport à l’offre…

Exemple : le pain. Il y a quelques années, dans ma région, une baguette en boulangerie coûtait 80 centimes.

Aujourd’hui, trouver une baguette à moins de 1€ est devenu très rare… Et c’est souvent au détriment de la qualité.

On estime qu’en moyenne, l’inflation est de 1 à 2% par an en Europe ces dernières années.

Si vous avez 1000€ d’épargne sur votre compte courant, cette somme « perd » 1 à 2% de sa valeur tous les ans. Vous avez autant d’argent, mais il vous permet de faire moins de choses.

Un peu comme si vous étiez assis sur un glaçon

Si vous le mettez sur un livret A, le glaçon continue de fondre, un peu moins vite, mais vous vous appauvrissez malgré tout.

Pourquoi ? Parce que le taux d’intérêt (0,5%) est plus faible que l’inflation (1 à 2%).

Vous perdez moins, mais vous perdez quand même.

Mais ça bien sûr, votre banquier ne va pas vous le dire.

Son intérêt, c’est que votre argent reste à la banque. Peu importe que ça vous appauvrisse : c’est bon pour la banque.

En échange, ce qu’il vous promet… C’est la sécurité.

Quoi qu’il arrive, votre argent travaille à hauteur de 0,5% par an.

Sur certains produits d’épargne, cet argent va même travailler à 1,25, voire 1,5% par an.

Souvent, en contrepartie, vous ne pourrez pas utiliser cet argent n’importe quand – il faut vous engager à le « laisser travailler ».

Le problème, avec ce système, c’est que vous ne pourrez jamais vraiment vous enrichir.

Et surtout… Cette « sécurité » avec laquelle on vous endort, elle n’a rien de garanti.

Non, votre argent n’est pas en sécurité dans une banque

Vous le savez : l’argent que vous mettez à la banque n’est pas conservé dans un coffre. Vous n’avez pas des liasses de billets qui vous attendent.

L’argent déposé à la banque est utilisé par la banque.

Et le montant qui s’affiche sur votre compte, c’est plutôt la dette qu’a la banque envers vous.

Quand tout va bien, elle vous « rembourse » dès que vous avez besoin de votre argent.

Mais que se passe-t-il si ça ne va pas bien ?

En cas de faillite de votre banque, la Commission Européenne les autorise, via sa directive BRRD (Redressement des banques et résolution de leurs défaillances), à ponctionner les comptes des clients en dernier recours.

C’est du vol légalisé, tout bêtement.

Et je sais que ça peut vous paraître dingue, aussi je vous invite à consulter cette source plutôt que de me croire sur parole.

En théorie, si vous avez moins de 100 000€ à la banque vous seriez épargné par ce mécanisme…

Mais de nombreux analystes s’accordent à dire que c’est une illusion[1].

En cas de faillite, la banque ne se gênera pas : elle se servira aussi chez les « petits » épargnants. Avec l’aval des commissaires européens.

Ce n’est d’ailleurs pas le seul risque qui pèse sur votre argent qui dort en banque.

Le jour où vos euros ne vaudront plus rien

On pourrait parler de la sur-inflation : 1 à 2% par an, c’est gérable… mais ça peut vite grimper.

L’augmentation de la masse monétaire est une des causes majeures de l’inflation : plus il y a d’argent en circulation, moins il est rare, et moins il a de valeur.

Vous comprenez pourquoi le « plan de relance » post-coronavirus de l’Union Européenne est un danger : injecter 750 milliards d’euros dans l’économie, c’est-à-dire imprimer de l’argent qui sort de nulle part…

C’est prendre le risque d’enclencher un mécanisme d’inflation massive de l’euro, et donc d’appauvrir tous les Européens.

Il existe des moyens de se prémunir contre l’inflation – et je vous en reparlerai dans un prochain message.

Mais j’aimerais finir sur les risques de l’épargne… avec le risque politique.

Ces gens qui en veulent à votre épargne

En 1992, le gouvernement italien a prélevé 0,6% de tous les dépôts bancaires du pays pour réduire sa dette, qui frôlait les 120% du PIB.

En plus des impôts, taxes et prélèvements sociaux obligatoires, le gouvernement s’est servi dans le portefeuille des citoyens.

Vous vous dites peut-être que c’était il y a longtemps… Mais sachez qu’en 2013, le FMI (Fonds Monétaire International) avait proposé une « super taxe » sur l’épargne.

C’était une mesure prévue pour éponger la dette : en ponctionnant chaque année environ 10% de l’épargne des particuliers, on pourrait contrôler, voire résorber les dettes d’État.

Heureusement, cette mesure n’a pas encore été appliquée…

Mais aujourd’hui, alors que la crise sanitaire a mis une claque à nos économies, que les ministres et députés réfléchissent à « réorienter » l’épargne des Français…

Pensez-vous que cela restera de la fiction ? Pour combien de temps ?

Que faire quand tout le système vous tire vers le bas ?

Vous voyez : Je n’ai même pas épluché TOUS les scénarios dans lesquels votre épargne pouvait se faire tondre.

J’ai juste égrené quelques risques. Et déjà on voit à quel point tout ceci est fragile.

Mais j’aimerais être clair sur un point : rien ne sert de paniquer.

Il existe des solutions pour sortir votre argent de la banque, et le placer là où il va vraiment vous rapporter.

Je ne parle pas de 0,5% par an… Mais plutôt de 5, 10 voire 20% – et dans certains cas beaucoup plus.

C’est ça, l’investissement.

Faire travailler votre argent de façon significative.

De quoi changer votre niveau de vie, préparer votre avenir et celui de vos enfants… et vous mettre à l’abri.

Dans notre monde de salaires plafonnés, où l’on ne vous apprend pas comment gagner de l’argent, investir est une compétence rare et précieuse.

Peut-être la seule qui ait le potentiel de rendre riches des gens normaux, avec des revenus moyens et une épargne modeste.

Ça n’a rien de « magique », il y a aussi des risques… mais vous pouvez les gérer, les mitiger, les adapter à votre situation.

Il existe aussi des placements très sûrs et rentables, dont votre banquier a « oublié » de vous parler.

Bourse, actions, cryptomonnaies, Bitcoin, immobilier, revenus passifs… Tous ces mots à la mode forment une jungle dans laquelle nous allons nous aventurer.

Dans un prochain message, je vous présenterai ce merveilleux monde qu’est l’investissement, et tout vous semblera plus clair.

Bien cordialement,

Marc

 


[1] https://placement.meilleurtaux.com/placement-financier/questions-reponses-placement/archives-questions-argent-votre-banque-et-vous-en-quoi-consiste-la-brrd-bank-recovery-and-resolution-directive-72491.html

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
7 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Nab
Nab
1 mois il y a

Vraiment très intéressant ! Hâte de lire la suite. Merci!

Olivier Roussel
Olivier Roussel
1 mois il y a

Super intéressant,j’ai hât de connaître la suite !

Tony Dold
Tony Dold
1 mois il y a

Bonjour Marc,
Merci pour vos messages toujours clair, précis et surtout pleins de « bon sens » .
Bonne fin de journée
Cordialement, Tony

Dominique B
Dominique B
1 mois il y a

Merci Marc pour vos informations et votre analyse qui sont parfaitement claires comme d’habitude! Bien cordialement. M. Dominique B.

Gilles
Gilles
1 mois il y a

Bonjour Marc,
Effectivement cela fait réfléchir, mais entre les actions, bourse, cryptomonnaies, bitcoin, tout cela me semble être très très volatile et incertain en terme de sécurité et de stabilité dans le temps.
Il y a tellement d’incertitudes !
Donc, je suis très intéressé d’avoir vos conseils « d’investissements »
Merci
Bonne journée
Cordialement
Gilles.

Ferrando Christian
Ferrando Christian
1 mois il y a

Marc bonjour.

Merci pour ces « warnings » et tes conseils avisés.
Bien cordialement.
Christian Ferrando.

Vasile
Vasile
1 mois il y a

Vu comme ça, ça fait flipper…

Recevoir les 8 conseils de Marius