3 secrets pour vous concentrer sur commande

Au coude-à-coude avec les poissons rouges…

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Cher lecteur,

Selon le Statistic Brain Research Institute, notre capacité d’attention tourne autour des 8 secondes. 

Pour rappel, le poisson rouge atteint la barre symbolique des 9 secondes

Maintenant que nous sommes tous plus humbles, j’aimerais partager avec vous des techniques éprouvées pour accroître votre concentration

Si vous vous demandez à quoi ça sert, je n’ai pas de réponse à vous donner sinon « à tout » :

  • Être plus performant au travail
  • Apprendre et mémoriser plus facilement
  • Lire et penser plus vite
  • Gagner en profondeur dans de nombreux domaines

Vous concentrer sur commande et à fond, c’est une compétence qui vous suivra toute votre vie (si vous respectez ces quelques règles) et qui peut faire une différence majeure dans tous vos projets.

Voici les 3 secrets les plus essentiels que j’ai appris.

Secret n°1 : Asseyez-vous droit

Vous vous attendiez sans doute à quelque chose de plus pointu, de plus cérébral… mais vous allez comprendre.

Quand vous êtes avachi sur votre chaise, le dos voûté, vous n’avez pas seulement l’air idiot.

Vous comprimez le tiers inférieur de vos poumons. 

Or, ce tiers inférieur est à lui seul responsable des 2/3 de vos apports en oxygène.

S’il est comprimé, vous vous privez donc de 66% de votre niveau d’oxygène maximal…

Et bien sûr, à force de lire mes lettres sur la cohérence cardiaque, les techniques respiratoires ou encore Wim Hof, vous savez à quel point l’oxygénation du cerveau est importante pour son bon fonctionnement. 

C’est simple : vouloir vous concentrer, apprendre ou réfléchir sans bien oxygéner votre cerveau…

C’est un peu comme tenter un trajet Lille-Biarritz avec le voyant « essence » allumé.

Ainsi, non seulement vous devriez vous redresser, mais il serait aussi profitable que vous respiriez profondément, à pleins poumons, pour garder la clarté d’esprit nécessaire à toute entreprise de concentration sérieuse.

Secret n°2 : Lâchez votre p***** de téléphone

Il n’y a pas si longtemps, au début des années 2000, nous avions encore le privilège de devancer le poisson rouge au classement des espèces les plus aptes à la concentration. 

À cette époque, notre capacité d’attention tournait autour de 12 secondes.

Puisque la statistique des 8 secondes date de 2015, cela signifie que nous avons perdu 33% de notre capacité d’attention en 15 ans. 

Je ne sais pas si vous réalisez à quel point cette statistique est inquiétante.

Des millions d’années d’évolution, des milliers d’années de civilisation… et 15 ans pour perdre un tiers de notre capacité d’attention.

Pour les chercheurs en pointe sur la question, aucun doute : c’est l’essor des nouvelles technologies, des écrans, des smartphones et des réseaux sociaux qui est en cause.

Pour résumer les dommages que font ces nouveaux modes d’information et de communication à notre cerveau, les scientifiques utilisent le « triptyque digital ». 

Il y a d’abord la surcharge digitale : trop d’informations, d’alarmes, de notification… tant et si bien qu’à force d’exposition aux écrans, notre cerveau n’est plus capable de prioriser l’information, ni de catégoriser immédiatement certains signaux.

Ensuite, il y a la démence digitale : puisque nous déléguons de nombreuses opérations cognitives aux écrans (calcul mental, orientation, mémorisation…), nous n’entraînons plus notre cerveau comme avant.

Vu qu’il y a une appli pour tout, des résumés de livres pour ceux qui ne veulent pas s’embêter… d’une année sur l’autre, on délègue toujours plus de fonctions cérébrales à nos smartphones, ce qui fait craindre aux scientifiques non seulement un abrutissement général (on en voit régulièrement les signes avant-coureurs dans les journaux) mais aussi une EXPLOSION du nombre de malades d’Alzheimer ou d’autres pathologies neurodégénératives.

Enfin, il y a la distraction digitale : un like en chasse un autre, une notification surgit avant qu’on ait vu la précédente, un commentaire, une news… des couleurs vives, des logos, des sons… 

TOUT dans l’ergonomie et les interfaces de vos écrans et de vos applications est conçu pour appuyer sur des interrupteurs dans votre cerveau.

Ces applications jouent sur les vannes de votre dopamine, et petit à petit, vous devenez accro à leur système de récompense : le like sur Facebook ou sur Instagram, le match sur Tinder…

À chaque fois, vous recevez des microdoses de dopamine à occurrences définies par algorithme.

Ces microdoses vous stimulent sans vous rassasier.

Elles sabordent votre capacité de concentration.

La seule chose qu’elles déclenchent chez vous, c’est la recherche frénétique du prochain shoot dopaminergique.

Et c’est pourquoi vous leur restez fidèle…

Jeu, set et match pour les petits génies de la Silicon Valley.

Vous comprenez pourquoi les « gourous de la tech » préfèrent la méthode papier/crayon aux tablettes tactiles pour leurs enfants.

Jouez avec vos ondes cérébrales pour apprendre, penser, vous concentrer

Un autre danger de cette omniprésence des écrans, c’est qu’elle nous coupe des rythmes naturels de notre cerveau. 

Comme vous savez, le cerveau émet des ondes, dont on mesure l’intensité en hertz (Hz) – soit le nombre d’ondulations par seconde.

Ces ondes varient selon votre état mental : il y a les ondes delta, qui indiquent un sommeil profond, les ondes bêta, qui indiquent un état d’éveil total… et d’autres ondes comme les ondes thêta, alpha ou gamma.

Le problème des écrans, surtout quand on les utilise le matin, c’est que leur stimuli nous coupent des différents « passages » d’une phase cérébrale à l’autre, d’un type d’onde à l’autre. 

C’est pourquoi une des habitudes les plus saines que vous pouvez prendre est de ne pas regarder votre téléphone pendant la première heure de votre journée. 

Ainsi, vous ne passerez pas directement des ondes delta aux ondes bêta, mais vous traverserez des phases plus méditatives, propices à l’apprentissage, la concentration et la créativité. 

Albert Einstein utilisait les ondes alpha et thêta dans ses nombreuses expériences de pensée. 

Il laissait son esprit dériver pour visualiser des problèmes mathématiques, se les représenter dans l’espace et travailler à leur résolution… 

Mais pour ne pas s’endormir (et donc perdre le fil de son raisonnement), il tenait une pierre à deux mains, ce qui lui permettait de garder un minimum de « tension » physique. 

Si vous cherchez un moyen plus simple de mettre votre cerveau en « mode » alpha ou thêta, prenez une douche. 

Vous avez sans doute déjà eu d’excellentes idées dans votre douche, alors même vous n’aviez pas l’impression de réfléchir… 

C’est là toute la magie des ondes cérébrales : votre cerveau fonctionne sur un mode différent, plus créatif, sans que vous deviez « piloter » tout ça. 

Un autre moyen de provoquer cet état dépassionné où la conscience s’estompe légèrement est d’écouter de la musique classique en méditant

Vous pouvez bien sûr utiliser d’autres techniques comme l’autohypnose, la cohérence cardiaque ou encore les sons binauraux dont j’ai parlé dans ma lettre sur le sommeil

Je reparlerai plus en détail des ondes cérébrales, mais retenez bien qu’elles ont toutes une utilité, et qu’il est essentiel de savoir passer d’un mode cérébral à l’autre si vous avez l’intention d’exploiter votre potentiel à 100%.

Une bonne façon de commencer, c’est de laisser faire la nature. 

Vous passez par ces ondes alpha et thêta quand vous vous réveillez, que vous vous relaxez, que vous lâchez prise… alors laissez votre téléphone de côté, surtout le matin, et ces épiphanies mentales reviendront d’elles-mêmes. 

Avec ces quelques pistes, je compte sur vous pour nous faire repasser devant les poissons rouges d’ici quelques années… 

Bien cordialement,

Marc

4.6 5 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Leïla
Leïla
3 mois il y a

L ‘ humain est placé sur la voie de la décadence, entre les ondes wifi et la malbouffe, le cerveau se dégrade. Un célèbre neuro-chirurgien américain constatait que le QI avait baissé et ce à cause des additifs alimentaires. Tout cela est volontaire. Je n’utilise mon mobile qui a 10 ans uniquement pour téléphoner ou envoyer un sms de retard du train. Et cela ébahit les gens car ils me trouvent old school au meilleur des cas ou à à la traîne au pire des cas. Je protège mon cerveau des ondes ainsi! Ils ne veulent pas voir la réalité,… Lire la suite »

pascal celli
pascal celli
5 mois il y a

merci bcp :je ne vois plus les poissons rouges avec la même consideration !lol

Aib Mostapha
Aib Mostapha
5 mois il y a

Bonjour merci beaucoup très instructif

fabien cesco
fabien cesco
5 mois il y a

géniale cette lettre. merci beaucoup

Yves
Yves
5 mois il y a

Merci Marc pour ces conseils dont j’ai particulirement besoin. On est tous plus ou moins victime de cette emprise de la tech qui nous detourne de notre propre nature. Je note bien la posture droite qu’on oublie egalement. Merci de tout coeur pour tout tes conseils pointus et directement applicables. J’en suis tres reconnaissant!

Denaux. Garance
Denaux. Garance
5 mois il y a

Merci Marc je mets en pratique vos conseils.
je suis atterrée de voir mes petits enfants 6 ans américains rivés à leur tablettes. Je ne peux plus rien faire!
mon credo: through discipline comes freedom. Aristote
http://www.Garancedenaux.com
garance

Recevoir les 8 conseils de Marius