Changez la fréquence de votre cerveau

Pour tout comprendre aux ondes cérébrales (et à quoi elles servent)

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Cher lecteur,

Dans ma dernière lettre, j’ai parlé des ondes cérébrales. 

J’avais agrémenté mon discours de ce tableau : 

J’ai reçu plusieurs questions et commentaires au sujet des ondes cérébrales, et j’ai décidé de vous en faire un récapitulatif. 

Que sont les ondes cérébrales ? 

Vos neurones échangent des informations en permanence. 

Ces informations circulent sous forme de courants électriques : ce sont les ondes cérébrales. 

Selon votre état de conscience, les informations circulent différemment dans votre cerveau, créant des ondes dont la fréquence (en Hertz) varie. 

On peut donc mesurer l’état de conscience dans lequel vous vous trouvez en fonction des ondes électriques que produit votre cerveau. 

Quel état de conscience pour quelle longueur d’ondes ?

Comme vous le voyez dans le tableau, les ondes cérébrales vont de 0,5 Hz à plus de 45 Hz. 

Si vous allez d’un bout à l’autre du spectre, vous passez de l’inconscience profonde à l’hyperactivité cérébrale. On peut découper ce spectre en 5 familles d’ondes : 

Ondes delta (0,5 à 4 Hz) : Ce sont les ondes du sommeil profond, sans rêves. Il est très difficile de les atteindre pendant l’éveil. Certains maîtres de la méditation y parviendraient, mais c’est un niveau d’expertise inatteignable pour le commun des mortels : dans cet état, la conscience est presque inexistante. Les notions de temps, de soi, et d’environnement disparaissent. 

Ondes thêta (4 à 8 Hz) : Ces ondes correspondent à une relaxation intense (mais atteignable), avec un corps entièrement relâché et un esprit en pleine méditation. C’est un état qu’on retrouve naturellement dans certaines phases du sommeil. 

Ondes alpha (8 à 14 Hz) : L’état de conscience alpha est un état de calme, de relaxation plus légère que les ondes thêta. La fréquence alpha a ceci d’intéressant qu’elle permet de synchroniser les deux hémisphères de votre cerveau. L’état alpha est propice à l’apprentissage et à la réflexion créative, car vous êtes assez conscient pour penser, mais assez calme pour ne pas souffrir de pensées parasites. 

Ondes bêta (14 à 20 Hz) : Ces ondes sont celles de l’éveil, de la conscience, et d’une activité cérébrale normale. Elles représentent le « gros » de votre journée.

Ondes gamma (20 Hz et plus) : C’est la zone de l’hyperactivité cérébrale, du traitement soutenu d’informations et de l’intégration des apprentissages. En clair : le cerveau tourne à fond. On observe une activité gamma pendant le sommeil paradoxal (celui où vous rêvez), mais aussi quand vous êtes extrêmement concentré et actif. 

À quoi ça sert ? 

Les ondes cérébrales correspondent à des états de conscience.

Si vous modifiez votre état de conscience, vous pensez différemment. Cela peut vous aider : 

  • À vous relaxer si vous êtes stressé
  • À vous endormir plus facilement
  • À apprendre et mémoriser des informations
  • À prendre du recul sur un problème
  • À libérer votre créativité et vos intuitions

Dans certains cas, l’altération des ondes cérébrales a même un intérêt thérapeutique. 

C’est le cas, par exemple, de l’anesthésie sous hypnose. En faisant descendre un patient au niveau des ondes thêta, on réduit l’intensité de ses stimuli nerveux. En clair : on endort ses terminaisons nerveuses pour bloquer la douleur. 

De plus en plus, on s’intéresse aux ondes cérébrales pour combattre l’hyperactivité pathologique, les troubles anxieux chroniques ou les douleurs récurrentes chez certains malades. 

Une chose est sûre : nous n’en sommes qu’au début. Mais on connaît déjà des moyens simples d’atteindre les ondes alpha et thêta pendant l’éveil. 

Comment diminuer sa fréquence cérébrale ? (ondes alpha et thêta)

Il existe plusieurs techniques pour diminuer votre état de conscience, depuis la fréquence « normale » de l’éveil, les ondes bêta, vers les ondes alpha voire thêta. 

La douche est un moyen simple de laisser votre esprit vagabonder et de réduire la fréquence de vos ondes cérébrales. N’avez-vous jamais eu une idée révolutionnaire pendant votre douche ? 

La musique classique est une bonne source de relaxation et de stimulation créative. Je vous recommande Philip Glass, Smetana, Vivaldi ou Chostakovitch. 

Il m’arrive d’écouter de la musique classique pendant de longues minutes sans rien faire, le regard dans le vide… et de revenir à mon travail avec une efficacité décuplée. 

Bien sûr, la cohérence cardiaque permet elle aussi de varier votre fréquence cérébrale. La respiration lente, régulière, couplée à la relaxation, vous plonge dans un état de conscience légèrement altérée propice à l’apprentissage et à la création.

Concernant les ondes thêta, il est plus difficile de les atteindre car elles se trouvent encore un pallier plus bas. 

Cela demande un certain entraînement, mais la méditation profonde peut vous y mener. Il vous faut un endroit calme, une posture totalement relâchée et un certain temps pour y arriver. 

Enfin, il y a les sons binauraux

Que sont les sons binauraux ?

Ce sont des sons à écouter au casque, dont le contenu sonore est le même, mais diffusé à une fréquence légèrement différente entre l’oreille droite et l’oreille gauche (par exemple, 300Hz à droite et 305 à gauche).

Cela force le cerveau à se synchroniser de manière inconsciente. 

Vous pouvez trouver des sons binauraux sur toutes les plateformes : YouTube, Spotify… Il vous suffit de choisir le type de son qui vous convient. 

Pour faciliter l’endormissement, je vous conseille bien sûr les sons prévus pour favoriser les ondes delta et thêta. 

Ondes alpha et thêta : la clé du génie ? 

De nombreux artistes, notamment des surréalistes, ont cherché à altérer leur état de conscience pour libérer leur potentiel. 

C’est le cas par exemple de Salvador Dali. 

Un ami me racontait l’autre jour que le peintre avait l’habitude de s’endormir avec une cuillère dans la main. Ainsi, quand il s’endormait, il lâchait la cuillère qui faisait du bruit en tombant. 

Cela suffisait à réveiller Dali, qui se mettait immédiatement au travail. Pendant ces cours instants, il était assez conscient pour créer, mais assez détendu pour laisser libre cours à ses intuitions. 

Dans le même genre, des auteurs comme André Breton pratiquaient l’écriture automatique. Il s’agit d’écrire quand on est sur le point de s’endormir, ou dès qu’on se réveille, pour laisser « parler » l’inconscient. 

Dans ma dernière lettre, j’ai aussi parlé d’Einstein. Il menait ses expériences de pensée avec une pierre dans les mains, pour se relaxer sans dormir, en gardant une légère tension musculaire. Ainsi, il pouvait visualiser des problèmes mathématiques librement, sans s’assoupir ni verser dans l’analyse consciente. 

Enfin, je ne peux m’empêcher de citer le publicitaire Gary Halbert, qui s’en allait marcher une heure tous les matins pour stimuler sa pensée créative. 

En revanche, je vous passe les expériences créatives sous LSD ou Ayahuasca : c’est moins mon domaine… et ce n’est plus « juste » une question d’ondes cérébrales 😉

Bien cordialement,

Marc

3.2 6 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
geiger
geiger
25 jours il y a

Bjr, Je tenais a exliquer ce qu il se passe avec les djihadiste, c’est tout simple je pense qu on les forme dans des camps la bas , puis apres en France ou n importe qu elle pays il selectione un hypnotiseur donc ces hypnotiseur sont a surveiller et d apres ces competence comme il le ressente il l utilise donc l hypnotiseur le patient arrive il lui met de la poudre de perlinpinpin a respirer sans qu il le sache biensur et le tour est jouer les inconscient sont en symbiose un programme psychique ce met en place ,… Lire la suite »

geiger
geiger
27 jours il y a

Apres une tentative de suicide en voiture je suis, je pense passer de l autre coté , je suis je vie entre deux monde , le monde des vivants et le monde des morts et c’est vrai que a ce niveau la les mort viennent me parler, Lady Di était au pied de mon lit, Ben Laden aussi je savais qu il était vivant il voulais me dire qu il a rien à ce reprocher je pense et apres on la tuer , Kadaffi meme lui j ai du mal a le supporter quand il vient , c’est fou mais… Lire la suite »

geiger
geiger
27 jours il y a

Apres une regression dans une vie enterieur ca a été tellement bien fait dans le mauvais sens du terme que je n arrivais plus a penser , a prier , j avais un de ses mal de tete fou. Je vais porter plainte prochainement contre cette asile de fou à Rouffach , contre celui qui ma fait ma regression je voulais aussi mais on peut rien faire contre lui. Donc on nous détruit et apres c est demerde toi. L Ayahusca je regrette pas un instant à refaire je le referais tout de suite,les joint j aime pas enfin pour… Lire la suite »

geiger
geiger
1 mois il y a

Bjr , tres interessant de connaitre les différents niveaux d états cérébreaux , je connais tout ça depuis longtemps malheureusement. Je crois que a ce niveau j ai été testé sur tout. L Ayahusca est fort je dirais a revoir au niveau de certains dosage. Les médicaments j ai été longtemps sous cette emprise la et croyez moi en psychiatrie, c est pas rien ,mais il y a aussi chez les malades des hommes qui profites des femmes, il y a des télépate aussi la bas des hypnotiseur caché j ai vu beaucoup des choses déguelasse la bas aussi .… Lire la suite »

bourgade
bourgade
1 mois il y a

passionnant

Recevoir les 8 conseils de Marius