Bien nourrir votre cerveau (partie 2)

Mangez des aliments qui vous rendent intelligent

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Cher lecteur,

Hier j’ai parlé des aliments qui rendent fou.

Le problème, c’est que ces aliments composent la plupart des repas de nos contemporains…

Alors que bien nourrir son cerveau n’est pas si compliqué.

C’est la raison de mon message d’aujourd’hui : je vous livre les clés pour développer votre performance mentale et protéger votre cerveau.

Au bout de quelques semaines, vous pourriez :

  • Retenir les noms, dates, lieux, histoires, détails…
  • Calculer plus vite et assimiler de nouvelles données
  • Trouver vos mots sans hésiter, répondre « du tac au tac » – et améliorer votre répartie
  • Développer des idées complexes sans efforts, avec une parole aussi fluide que la pensée
  • Résoudre des questions logiques, élucider des problèmes de maths beaucoup plus vite qu’avant

Il suffit de manger des aliments qui vous rendent intelligent. Qui augmentent la plasticité du cerveau, densifient les réseaux neuronaux et accélèrent la circulation des informations.

Pour commencer, voici les 6 habitudes alimentaires pour développer votre performance cognitive.

 6 conseils simples pour augmenter vos performances cognitives

  • Pas d’aliments transformés. Laissez tomber le fast-food, les biscuits de supermarché, les sodas, crèmes glacées, produits industriels… Ils enflamment votre organisme, et poussent votre cerveau à se dévorer lui-même, en faisant dégénérer les cellules microgliales.
  • Buvez beaucoup d’eau (ou des tisanes). Le cerveau est composé à 80% d’eau. On dit que quand vous avez soif, vous avez déjà perdu 20% de vos capacités cognitives.

  • Consommez des acides gras oméga-3. Les oméga-3 sont indispensables pour votre cerveau. Le cerveau se façonne avec les graisses oméga-3… or, le corps n’en produit pas spontanément, il faut lui apporter via l’alimentation.

    Les oméga-3 servent à densifier le réseau neuronal, à créer de nouvelles connexions, à renforcer la masse et la flexibilité des neurones… et elles améliorent les propriétés électriques de votre cerveau : les signaux se propagent mieux et plus vite si vous avez un cerveau assez alimenté en bonnes graisses oméga-3. Voyez-les comme le matériau de base du cerveau.

    Vous trouverez des oméga-3 dans les petits poissons gras (sardines, maquereau, hareng, anchois), le krill, les œufs, les huiles végétales (lin, colza), les noisettes et les amandes.
  • Mangez des fruits rouges. Les polyphénols qu’ils contiennent permettent de revigorer les neurones sur le déclin. Ils vous protègent contre la dégénérescence progressive du cerveau, et la dégradation du réseau neuronal.

  • Faites le plein de fer et de magnésium (épinards, huîtres, abats, bigorneau, chocolat noir, amande, cacao, graine de courge…). Le magnésium et le fer oxygènent le cerveau, lui permettent d’apprendre et de retenir facilement.

  • Les vitamines du groupe B (toutes). La vitamine B1 permet au cerveau de bien assimiler le glucose (et il en consomme beaucoup). La vitamine B6 joue sur l’humeur et la mémoire. La vitamine B12 est un rempart contre les troubles neurologiques. Bref, pas moyen de trier : il les faut toutes.

La liste de courses de votre cerveau

Ces 6 conseils sont des priorités, mais il en faut plus pour un cerveau parfaitement câblé.

Le Dr Bourre, de d’Académie nationale de médecine, a déterminé la liste complète de nutriments indispensables au cerveau :

  • 13 vitamines
  • 15 minéraux et oligo-éléments
  • 8 acides aminés
  • 2 à 4 acides gras

Une quarantaine de nutriments, pas facile de penser à tous… Heureusement, certains régimes permettent de les intégrer (presque) tous sans avoir à trop y penser.

Le régime méditerranéen est une excellente « base de travail ». Il se caractérise par une consommation variée de fruits, de légumes et de légumineuses, d’œufs, de poissons, d’huile d’olive… Avec peu de viande rouge, et pas d’aliments transformés.

Sur cette base, une alimentation « spécial cerveau », surnommée régime MIND, est devenu très populaire ces dernières années. Au programme :

  • Des légumes colorés, riches en caroténoïdes
  • Des légumes verts, riches en folates (vitamines B), qui réduisent le risque de maladies cardiovasculaires, associées au vieillissement cérébral
  • Des baies et fruits rouges, pour les polyphénols
  • Des poissons gras riches en bonnes graisses oméga-3
  • De l’huile d’olive et des oléagineux (noix, noisettes, amandes), qui cumulent bonnes graisses, antioxydants, polyphénols et vitamine E.
  • Des céréales complètes et des légumes secs, pour maintenir une glycémie constante, car les pics de glycémie sont délétères pour le cerveau

D’une manière générale, si vous éliminez les aliments transformés et leurs calories vides, c’est un bon départ.

N’oubliez pas : l’alimentation transformée est le piège de notre siècle.

C’est ce piège qui fait exploser les cas de diabète, de cancer, d’Alzheimer… et qui nous rendra stupides et dépendants, si nous n’y faisons pas attention.

Si vous arrêtez de donner du pouvoir aux industriels qui nous vendent ces m*rdes, vous serez non seulement libre, mais aussi plus performant que la masse.

Ça vaut le coup d’essayer…

Bien cordialement,

Marc

4.1 14 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
17 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Gobbo
Gobbo
19 jours il y a

Merci beaucoup de transmettre vos connaissances.

Patrick Dotter
Patrick Dotter
1 mois il y a

Toujours aussi intéressant.
Merci pour ces bons conseils
Au plaisir de vous lire de nouveau.

Patrick Delaunay
Patrick Delaunay
3 mois il y a

Bonjour Marc,

merci pour cette lettre dont le contenu confirme dans bien des points ce qui se dit, exemple les bienfaits de la cuisine méditerranéenne.
Qu’en est-il du vin ?
Bonne suite.

Pat Riot'
Pat Riot'
3 mois il y a

excellente lettre, très intéressante et utile, merci beaucoup

Deckx Solange
Deckx Solange
1 mois il y a
Reply to  Pat Riot'

Bonjour,Mr.Marc
Merci pour ses bons conseils
Je viens juste de sortir de l’hôpital
J’ai était opérer de deux anévrismes
Et pendant l’opération j’ai fait deux trombose.
Les Neurochirurgien d’Érasme
M’ont sauver.
Vos commentaires.me serviront
Pour mes jours a venir.
Merci.Mr.Marc

Kane
Kane
6 mois il y a

Bonjour Marc. Quand vous dites que les produits industriels sont néfastes, vous pensez aux plats préparés uniquement (surgelés ou pas) ou a tout ce qu’on trouve en magasin (légumes en boite, viande sous cellophane, desserts…). La solution serait elle de n’acheter que des produits frais?

Damian
Damian
6 mois il y a

Bonjour, grande prise de conscience! Merci beaucoup pour votre article,ça fait peur mais au même temps ça donne l’espoir !

Jean Hennequin
Jean Hennequin
8 mois il y a

Merci pour ce bel article plein de bon sens, qu’il faudrait mettre bien en vue à l’entrée de tous les magasins d’alimentation…

Pierre Dercy
Pierre Dercy
8 mois il y a

Et pour paraphraser Marc, ne faites pas les choux gras de l’industrie pharmaceutique, autre fléau de civilisation. Les vitamines synthétiques ne sont pas indispensables. On trouve tout dans les aliments. En outre, le corps élimine l’excédent de vitamines ( par voie urinaire). Donc, inutile de se gaver.

pauline
pauline
8 mois il y a

Bonjour, Marc ! Vos messages sont très précieux. Je voudrais ajouter que les noix d’Amazonie/du Brésil (ce sont les mêmes) seraient riches en sélénium et en vitamine E. J’aime bien ces mélanges concoctés par la nature elle-même. Une voisine en a pris une par jour pendant un mois ; elle a trouvé que son tonus était boosté, et que sa tension oculaire avait baissé. Le sélénium, je le voyais comme anti-âge. Ne jamais en prendre plus d’une par jour. Une autre voisine vient de s’abonner. Merci, Marc, et bonne semaine à tous.

Gies
Gies
8 mois il y a

J’applique à fond j’adore

Daniel R
Daniel R
8 mois il y a

Bonjour Marc, bonjour à tous,
j’ai lu quelque part que la palourde est championne en apport de Fer, 28 mg pour 100 g, 2 à 4 fois plus que l’huître ! Et puis, je me documente sur la filtration de l’eau du robinet (pesticides, métaux lourds, médicaments et autres cochonneries). Il m’est difficile de sortir des infos claires et précises tant ce sujet est traité de partout et dans tous les sens… Avez-vous un avis, des conseils, à partager avec nous Marc? Merci encore de vos cadeaux réguliers et précieux que sont vos lettres Apogée. Cdt. Daniel R

Frankel
Frankel
8 mois il y a

Bonjour
Merci pour toutes ces informations et bravo car vos courriers sont toujours intéressants.
Luttons tous ensemble contre ces pourritures d’industriels qui ruinent la santé des gens.

Poupy
Poupy
8 mois il y a

Merci pour toutes les informations. Attention aux fautes de frappe cordialement

Philippe BLAISON
Philippe BLAISON
8 mois il y a

Vous avez tout à fait raison d’inciter à se nourrir intelligemment (au fond, c’est basé sur le bon sens qui guidaient nos anciens!) et surtout de souligner l’impact de l’alimentation sur le cerveau, comme sur le reste du corps… mais dont on ne parle pas assez!

Moynet
Moynet
8 mois il y a

Bel article :que des principes évidents mais que personne n’applique !

Recevoir les 8 conseils de Marius